logo

NOUVEL ALBUM "OPÉRATION APHRODITE"
MAINTENANT DISPONIBLE

Télérama

"Les années passent et Manset ne change pas : même voix tremblée, même écriture homérique. Un album envoutant, inspiré des écrits de Pierre Louÿs."
Article paru le 16 mars 2016

Opération Aphrodite

Opération Aphrodite

Odysseus errait un jour à la chasse au pied des montagnes de Delphes, quand il rencontra sur sa route deux vierges qui se tenaient par la main. L’une avait des cheveux de violettes, des yeux transparents et des lèvres graves ; elle lui dit : « Je suis Arêtè. » L’autre avait des paupières faibles, des mains délicates et des seins tendres ; elle lui dit : « Je suis Tryphè. » Et toutes deux reprirent : « Choisis entre nous. » Mais le subtil Odysseus répondit sagement : « Comment choisirais-je ? Vous êtes inséparables. Les yeux qui vous ont vues passer l’une sans l’autre n’ont surpris qu’une ombre stérile. De même que la vertu sincère ne se prive pas des joies éternelles que la volupté lui apporte, de même la mollesse irait mal sans une certaine grandeur d’âme. Je vous suivrai toutes deux. Montrez-moi la route. » — Aussitôt qu’il eut achevé, les deux visions se confondirent, et Odysseus connut qu’il avait parlé à la grande déesse Aphrodite. »

Nouvel album "Opération Aphrodite"

Maintenant disponible

Manset

1 Ouverture : Odysseus — 2 L’Amour brisé - 3 la place de Rhacotis - 4 Comme un arbre ses fruits — 5 l’esclave - 6 Landicotal — 7 la crucifiée - 8 Le Lys dans la vallée — 9 Rhodis - 10 L’Amour en Océanie — 11 la porte rouge - 12 Que t’ont-ils fait — 13 les grands lys - 14 Ma Collection particulière — 15 tu es condamnée - 16 Divinités - 17 Galaxie - 18 Final : Orphée

Commandez-le

Cette chevelure était éclatante et profonde, douce comme une fourrure, plus longue qu’une aile, souple, innombrable, animée, pleine de chaleur. Elle couvrait la moitié du dos, s’étendait sous le ventre nu, brillait encore auprès des genoux, en boucle épaisse et arrondie. Ce n’étaient pas les cheveux lisses des Syriaques de la cour, ni les cheveux teints des Asiatiques, ni les cheveux bruns et noirs des filles d’Egypte. C’étaient ceux d’une race aryenne, des Galiléennes d’au delà des sables. Quand nous aurons quitté cet affreux soleil africain, tu me conduiras vers ta source. Là, tu chercheras une roche polie et tu graveras dans la pierre ce que tu avais écrit sur la cire : les trois mots qui sont notre joie.


Bientôt il se refusa même à leur donner ce contentement, et cessa de jouer, par nonchalance. Toute la forêt fut triste, mais les morceaux de viande et les fruits savoureux ne manquèrent pas pour cela devant le seuil du musicien. On continua de le nourrir et on l’aima davantage. Le coeur des bêtes est ainsi fait. Or, un jour qu’appuyé dans sa porte ouverte il regardait le soleil descendre derrière les arbres immobiles, une lionne vint à passer près de là. Il fit un mouvement pour rentrer, comme s’il craignait des sollicitations fâcheuses. La lionne ne s’inquiéta pas de lui, et passa simplement. Alors il lui demanda, étonné : « Pourquoi ne me pries−tu pas de jouer ? » Elle répondit qu’elle ne s’en souciait pas. Il lui dit : « Tu ne me connais point ? » Elle répondit : « Tu es Orphée. » Il reprit : « Et tu ne veux pas m’entendre », elle répéta : « Je ne veux pas. » − « Oh ! S’écria−t−il, oh ! Que je suis à plaindre. C’est justement pour toi que j’aurais voulu jouer. Tu es beaucoup plus belle que les autres et tu dois comprendre tellement mieux ! Pour que tu m’écoutes une heure seulement, je te donnerai tout ce que tu rêveras. » Elle répondit : « Je demande que tu voles les viandes fraîches qui appartiennent aux hommes de la plaine. Je demande que tu assassines le premier que tu rencontreras. Je demande que tu prennes les victimes qu’ils ont offertes à tes dieux, et que tu mettes tout à mes pieds. » Il la remercia de ne pas demander plus et fit ce qu’elle exigeait. Une heure durant il joua devant elle, mais après il brisa sa lyre et vécut comme s’il était mort. La reine soupira : « Je ne comprends jamais les allégories. Explique−moi, bien−aimé. Qu’est−ce que cela veut dire ? »

Opération Aphrodite

Introduction, textes d’enchainement et final : textes de Pierre Louÿs

Inscrivez-vous à la newsletter officielle
de Manset

Pour rester informé de toute son actualité